COURS / Comment définir les types de marchés ?

Revenir au menu précédent : U42 ADOC / Thème 1 : Analyser la demande

 

Qu'est-ce qu'un marché ?

 

Le marché est un lieu de rencontre entre l’offre et la demande, à un certain prix. Il peut s’agir d’offre de biens, de services, de capitaux ou de main d’œuvre (Ex : le marché du travail).

          Le marché peut varier en fonction de son horizon spatial : marché local / régional / national ou international.

Afin qu’il fonctionne au mieux, il faut réunir 3 conditions :

  • De la concurrence: elle permet de dynamiser le marché tant en termes d’innovations que de niveau de prix.

 

  • Pas d’asymétrie de l’information: les deux parties (offreur et demandeur) doivent avoir accès à l’ensemble des informations du produit vendu.

 

  • De la confiance.

 

Les différentes situations de marché

  • La situation de monopole: il y a un seul offreur pour plusieurs demandeurs. L’Etat veille à éviter cette situation. Car pas de concurrence = prix assez élevé et aucune innovation.

 

  • La situation d’oligopole: il y a quelques offreurs pour plusieurs demandeurs.

 

  • La situation de concurrence parfaite: Il y a plusieurs offreurs pour plusieurs demandeurs.

 

Les différents types de marchés

  • Le marché principal: il s’agit du marché sur lequel l’entreprise et ses concurrents directs sont positionnés. Ex : le carrelage de sol

 

  • Le marché complémentaire: c’est un marché qui comprend des produits (ou services) dont la consommation facilite ou est nécessaire à l’usage des produits du marché principal. Ex : La colle et joints de carrelage

 

  • Le marché substitut: il regroupe l’ensemble des produits qui répondent aux mêmes besoins que le marché principal, mais qui sont techniquement différents. Sur ce marché, on retrouve les concurrents indirects. Ex : La parquet

 

  • Le marché support: il regroupe les produits dont leur consommation nécessite la consommation des produits du marché principal. Ex : La vente de logement. Plus il y a de vente de logement, plus il y a de chances qu’il y ait des travaux à réaliser.

 

  • Le marché générique: il comprend l’ensemble des marchés ci-dessus. Ex : Le marché de la rénovation.

 

 

La part de marché absolue

  • La part de marché absolue: elle exprime en % le poids (en termes de C.A. / Vente…) de ton entreprise par rapport à son marché.

 

 

La part de marché relative

  • La part de marché relative: elle exprime en % le poids (en termes de C.A. ou de niveau de vente) de ton entreprise par rapport à une autre entreprise concurrente.

 

Remarque : la part de marché relative peut être supérieure à 100%. Exemple : ton entreprise fait 600 000 EUR de C.A. ; et celle de ton concurrent fait 300 000 EUR de C.A.  Part de marché absolue = 600 / 300 x 100 = 200%. Si tu as une part de marché absolue de 80%, cela signifie que tu réalises 80% du C.A. de ton concurrent.