COURS / Les inégalités de revenus et de patrimoine

Revenir au menu précédent : U3 CEJM / Thème 2 / ECONOMIE : Réguler l'activité économique pour l'Etat

 

Quels sont les indicateurs d’inégalité de revenus ?

Pour mesurer les inégalités de revenus en France ou à l’étranger, il existe certains indicateurs qu’il faut analyser. Le jour de l’examen, vous pourriez avoir un graphique avec l’un de ces indicateurs.

  • Le revenu médian : 50% des ménages gagnent moins que ce revenu médian. Et forcément 50% gagnent plus. A ne pas confondre avec le revenu « moyen ».

 

  • Les quantiles : Ils fonctionnent comme le revenu médian, sauf qu’ils partagent la population en 10 parties de 10% chacune. Ils sont parfois appelés « déciles »

 

 

Exemple : au décile N°1 (D1), 10% de la population gagnent moins que ce quantile. Et 90% gagnent plus. Au D2, 20% gagnent moins et 80% gagnent plus.

 

  • La courbe de Lorenz :  Elle permet de représenter schématiquement les déciles vus précédemment. Par exemple, sur le graphique ci-dessous, 90% de la population détiennent 72,3% des revenus disponibles. Ainsi, seulement 10% de la population les plus aisés représentent plus de 25% des revenus disponibles.

 

  • L’indice de Gini : Il permet de comparer la répartition actuelle des revenus d’une économie à celle d’une répartition parfaite. Cet indice est compris entre 0 et 1. Plus cet indice est proche de 0, et plus la répartition des revenus est parfaite. Plus c’est proche de 1, et plus il y a d’inégalités.

 

Qu’est-ce qu’une situation de répartition parfaite ?

C’est lorsque 10% des ménages les plus modestes détiennent 10% du revenu disponible. Idem, si 50% des ménages les plus modestes détiennent 50% du revenu disponible.

 

Les inégalités de patrimoine

Les inégalités de patrimoine sont beaucoup plus importantes que les inégalités de revenus. En effet, le patrimoine se transmet de génération en génération. Dans une famille aisée, ce patrimoine est déjà très conséquent ; il facilitera ainsi la vie aux descendants.

Le patrimoine dépend du niveau de revenu. Plus le revenu est élevé, plus, à priori, la capacité d’épargne est élevée. Ainsi, la constitution d’un patrimoine est facilitée.

 

Les inégalités dans le monde

Les inégalités Nord/Sud Comme tu dois le savoir depuis des années, le monde est divisé en deux grandes parties. D’un côté le Nord très développé, et de l’autre le Sud constitué de pays émergents ou peu développés.

Dans certains pays pauvres, la pauvreté ne leur permet même pas de satisfaire leurs besoins primaires.

Voici les principales conséquences :

  • Malnutrition
  • Espérance de vie réduite
  • Analphabétisme

 

Dans les pays riches, il y a aussi une partie de population pauvre. Sauf que cette pauvreté est dite « relative » en comparaison aux pays réellement pauvres. Il s’agit surtout de conditions de vie dégradées et qu’exceptionnellement d’une question de survie.

 

L’évolution des inégalités :

L’IDH (indice de développement humain) permet de mesurer le développement économique d’un pays. Il prend en considération le niveau de revenus, la santé et l’éducation principalement. Il est compris entre 0 et 1. Plus il est proche de 1, plus les conditions de vie sont bonnes.

 

Certains pays progressent beaucoup plus rapidement que d’autres. Les disparités de niveau de vie sont ainsi moins importants qu’avant, mais demeurent toujours conséquents.

 

L’ouverture des économies, une solution ?

Depuis quelques dizaines d’années, les pays dits « émergeants » comme la Chine, sont devenus de très grande puissance. Une raison ? Oui, ils ont ouvert leur économie à l’international. Désormais, ces économies participent activement au commerce mondial et font appel à de nombreux IDE.