COURS / L'évolution des échanges dans le monde et des théories sur les échanges internationaux

Revenir au menu précédent : U3 CEJM / Thème 1 / ECONOMIE : Les relations entre l'entreprise et son environnement

 

L’évolution des échanges dans le monde

Dans les années 1950 à 2000

Le commerce international était dominé par la Triade. Il s’agissait des pays ou zones géographiques les plus développés : Amérique du Nord ; Europe Occidentale ; Asie Pacifique. Ces pays échangeaient uniquement entre eux.

 

Depuis les années 2000

De nombreux pays s’ouvrent au commerce mondial. On les appelle notamment les pays émergents. Certains d’entre eux (comme la Chine) sont désormais des énormes puissances économiques.

 

Les théories et fondements des échanges internationaux

Remarque : ces théories sont importantes à retenir. Retenez bien les auteurs qui vont avec. Si vous comprenez ces dernières, vous comprendrez comment fonctionne le commerce international.

 

La théorie des avantages absolus selon SMITH

Selon SMITH, le pays doit se spécialiser dans les productions dans lesquelles il a le plus d’avantages par rapport aux autres pays. (Exemple : en Asie, ils peuvent produire énormément de Riz, ce qui n’est pas le cas en France). Seul inconvénient, cette théorie exclut les pays qui n’ont aucun avantage par rapport aux autres.

 

La théorie des avantages comparatifs selon RICARDO

Selon RICARDO, le pays doit se spécialiser dans les productions dans lesquelles il a le moins de désavantages par rapport aux autres pays. Cette théorie permet de palier à l’inconvénient de la théorie précédente.

Exemple : un pays qui n’a aucun avantage par rapport aux autres pourra se spécialiser dans la production de riz s’il s’agit de la production pour laquelle il est le plus efficace.

 

Le théorème de HOS

Le terme « HOS » désigne en fait 3 auteurs allemands, inutile de les retenir. Selon ce théorème, le pays doit se spécialiser dans les productions pour lesquelles il détient le plus de facteur de production.

Remarque : Je vous conseille de lire le cours sur les « facteurs de production ». Il existe deux facteurs de production : le facteur travail (= la main d’œuvre) ; et le facteur capital (= les machines).

Exemple : La Chine a plutôt intérêt à se spécialiser dans les productions qui demandent beaucoup de main d’œuvre compte tenu de son importante population.

 

La Division Internationale du Processus Productif (DIPP)

Avec la mondialisation, cette théorie s’est très développée. Il s’agit de produire les pièces d’un produit dans différents pays pour bénéficier des avantages comparatifs de chacun des pays.

 

Le commerce intrabranche

Les échanges se réalisent entre des pays semblables et des biens similaires. Par exemple, on va échanger des voitures haut de gamme contre des voitures bas de gamme. Le commerce intrabranche permet de proposer une multitude de choix aux consommateurs.