COURS / Quelles sont les politiques économiques conjoncturelles ?

Revenir au menu précédent : U3 CEJM / Thème 2 / ECONOMIE : Réguler l'activité économique pour l'Etat

 

Pour rappel, ces politiques économiques agissent sur le court-terme d’une économie. Elles agissent sur des indicateurs qui varient sans cesse.

 

La politique économique budgétaire

La politique économique budgétaire a pour principal outil le budget de l’Etat. Le budget peut être :

  • Déficitaire : lorsqu’il y a plus de dépenses que de recettes
  • Excédentaire (assez rare en France…) : lorsqu’il y a plus de recettes que de dépenses.

 

Ainsi, la politique économique budgétaire repose sur deux possibilités :

  • 1 ère politique : la relance par la demande. Dans cette politique, l’Etat va accroître son déficit budgétaire en octroyant plus d’aides (donc dépenses supplémentaires) ou en diminuant les impôts (donc recettes plus faibles). L’objectif est de donner plus de pouvoir d’achat aux ménages pour qu’ils puissent consommer et soutenir la croissance.

 

  • 2 e politique : le désendettement de l’Etat. Cette politique se base sur des restrictions. L’objectif est de rééquilibrer le budget en augmentant les recettes ou en diminuant les dépenses de l’Etat.  

 

La politique économique monétaire

Cette politique est basée sur la masse monétaire du pays. Pour rappel, la masse monétaire est la quantité de monnaie en circulation dans une économie, à un instant donné. Il existe également deux possibilités pour cette politique monétaire :

  • 1 ère politique : une politique monétaire restrictive. L’objectif est de réduire la masse monétaire. En effet, la masse monétaire est source de consommation, mais également source d’inflation.

 

  • 2 e politique : une politique monétaire expansionniste. L’objectif est d’augmenter la masse monétaire pour booster la consommation et ainsi soutenir la croissance.

 

Quels sont les outils de régulation de la masse monétaire ?

  • La BCE (Banque Centrale Européenne) et le taux d’intérêt directeur. Les banques dépendent du taux d’intérêt directeur de la BCE.

Lorsque le taux d’intérêt directeur est faible, les banques peuvent proposer des taux d’intérêt très bas. Ainsi, les ménages empruntent beaucoup plus facilement, ce qui réinjecte de la monnaie dans l’économie et booste la consommation.

Lorsque le taux d’intérêt directeur est élevé, les taux des banques augmentent. Il est alors moins intéressant pour les agents économiques d’emprunter. Donc moins de crédits, donc moins de monnaie créée.

 

  • Les réserves obligatoires : lorsqu’elles octroient un crédit, les banques doivent déposer un certain % de ce crédit sur un compte à la BCE. Ce sont des réserves de sécurité, évitant d’octroyer trop de prêts.

Lorsque la BCE augmente le % de réserve à mettre de côté, forcément les banques accordent moins de crédits, donc moins de monnaie créée.

Lorsque la BCE diminue ce %, les banques auront plus de facilité à accorder des crédits