COURS / Quels sont les principes de l'OMC et de la libéralisation des échanges ?

Revenir au menu précédent : U3 CEJM / Thème 1 / ECONOMIE : Les relations entre l'entreprise et son environnement

 

Les bénéfices de la libéralisation des échanges

La libéralisation des échanges correspond au libre-échange dans le monde entier. Elle se traduit par l’ouverture des économies au commerce mondial. Cette ouverture a souvent apporté de nombreux bénéfices à une économie : 

  • Une croissance du PIB mondial
  • Une intensification des échanges entre les pays : importations et exportations
  • Un choix plus important pour les consommateurs
  • Des prix également plus avantageux car il y a plus de concurrence
  • Des transferts de compétences car on peut également échanger de la main de d’œuvre.
  • Une augmentation des IDE : Investissements directs à l’étranger

 

Qu'est-ce que le protectionnisme ?

Le principal problème qui réside encore aujourd’hui est le protectionnisme. Bien que les états ouvrent leurs frontières, certains états mettent des barrières à l’entrée comme des taxes / des quotas / des normes à respecter…

Ainsi, les produits étrangers sont défavorisés par rapport aux produits locaux. L’objectif étant d’éviter le « dumping ». En commerce international, il s’agit d’économies qui exportent à l’étranger des produits qu’ils vont vendre à un prix bien inférieur à celui du marché local étranger. C’est notamment le cas de la Chine en France.

 

Les enjeux de l’OMC

L’OMC est l’Organisation Mondiale du Commerce. Il s’agit d’une organisation internationale qui est basée autour de plusieurs enjeux :

  • Le libre-échange entre les pays et la lutte contre le protectionnisme.

 

  • La libéralisation des échanges par des accords internationaux et des négociations entre les pays membres.

 

  • Mettre en place un moyen de règlement des différends commerciaux. Il s’agit de l’ORD que l’on verra juste après.

 

Les principes à respecter

Lorsque l’on adhère à l’OMC, il faut respecter plusieurs principes :

  • Le principe de non-discrimination : il s’agit de l’égalité de traitement entre tous les états membres. Quelle que soit la taille de l’économie du pays, tous pourront bénéficier des mêmes avantages et accords.

 

  • Le principe de traitement national : les états membres ne doivent pas défavoriser les produits étrangers. Ainsi, il est à priori interdit de mettre en place une taxation supplémentaire, ou de faire une publicité à l’encontre des produits étrangers.

 

  • Le principe de concurrence déloyale : il s’agit de lutter contre le dumping. C’est-à-dire que l’on ne doit pas exporter des produits pour les vendre à un prix trop inférieur à celui du marché local étranger.